Galerie d’art Neuchâtel

Galerie d’art Neuchâtel
Un lieu dédié à la création

Dans ce joyau historique, emblème de la Ville de Neuchâtel, Annick Weber Richard a ouvert en 2003 une galerie d’art. Elle y expose les œuvres d’artistes contemporains, confirmés ou non, avec la volonté d’éveiller le regard à de nouvelles perceptions, de conduire à une réflexion et de susciter de l’émotion. Outre la galerie d’art, la Tour de Diesse abrite l’atelier d’Annick et un Centre d’expression artistique. Divers cours de poterie pour enfants et adultes, ainsi que des ateliers d’écriture y sont proposés. Si, de toute évidence, l’art et la culture se respirent à la Tour de Diesse, la convivialité aussi. L’accueil y est chaleureux, l’échange spontané.

 

1000 ans d’histoire

Flanquée de son immense horloge rouge, la Tour de Diesse se dresse au pied de la colline du Château de Neuchâtel. Construite au XIe siècle, partiellement avec des moellons romains apportés d’Avenches, la tour appartient plusieurs siècles durant à la famille de Diesse, vassaux du comte de Neuchâtel et potiers d’étain.

A son origine, la Tour de Diesse domine une porte qui ferme l’entrée est de la ville. Craignant à l’époque les dangers pouvant surgir du levant, les Neuchâtelois nomment cette porte « Malporte » (en ancien français Mala Porta). Détruite au XVIIIe siècle lors d’un incendie qui ravage tout le pâté de maison situé au sud de la Tour de Diesse, la Malporte n’est jamais reconstruite.

Au cours de sa longue existence, la Tour de Diesse connaît diverses vocations, abritant selon les époques, des sociétés d’étudiants, divers commerces dont une oléothèque, et depuis une douzaine d’années un atelier d’artiste et une galerie d’art. Au gré des coups de cœur de la galeriste, ces murs chargés d’histoire (et d’histoires) abritent les œuvres contemporaines d’artistes d’ici et d’ailleurs.